A quoi sert un tensiomètre ?


Comme nous l’annoncions en introduction de ce dossier sur les tensiomètres, l’hypertension artérielle (HTA) est très fréquente en France, elle touche 30% de la population adulte, cette proportion augmente avec l’âge et les hommes sont plus touchés que les femmes, 47% pour les premiers contre 35% pour ces dernières. Selon une étude de 2011, 12 millions de personnes suivent un traitement contre l’HTA. Par contre, 20% des hypertendus ne sont pas traités et la moitié des patients sous traitements ne sont pas contrôlés et continuent à vivre avec une tension artérielle supérieure ou égale à 140/90.

Pourtant premier facteur de risque majeur dans la survenue des maladies cardiovasculaires, deuxième cause de décès après le cancer, on ne peut que s’étonner que l’hypertension artérielle soit appréhendée par beaucoup avec une certaine forme de désinvolture. Avec une vie professionnelle de plus en plus sédentaire empiétant fréquemment sur la sphère personnelle, des déjeuners pris sur le pouce et l’allongement de l’âge de la retraite, pour ne citer qu’eux, comment ne pas être interpellé par le fait de découvrir que 65% des plus 65 ans souffrent d’HTA.

Il serait donc sage de faire contrôler, régulièrement, sa tension artérielle par un professionnel, malheureusement, les occasions se font de plus en plus rares et elles se limitent, bien souvent, à la seule visite annuelle de la médecine du travail.

Les meilleures ventes de tensiomètres du moment !

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 Omron M2 Basic
870 Commentaires
44,90 € 31,99 €
2 Tensiomètre Électronique Bras AREALER
89 Commentaires
53,99 € 39,99 €
3 OMRON M6 Comfort
310 Commentaires
68,49 €
4 SIMBR Tensiomètre poignet
263 Commentaires
21,99 €
5 Beurer BM 27
36 Commentaires
29,99 € 24,39 €

C’est ici qu’entre en scène le tensiomètre

Définition : Un tensiomètre est un appareil qui permet de mesurer votre tension artérielle. Les modèles disponibles dans le commerce se présentent soit sous la forme d’un brassard à enfiler sur le bras ou comme une grosse montre qui prend place au poignet. Des capteurs mesurent le flux sanguin et vous le communiquent sous forme numérique, 140/90 étant la tension moyenne communément admise.

Son utilisation peut être envisagée de différentes manières :

• Pour les personnes diagnostiquées et suivant un traitement, il leur permet de contrôler régulièrement leur tension sans avoir à se rendre chez leur médecin. Certains modèles connectés permettent même de remonter les résultats, via son Smartphone ou une application dédiée, à celui-ci qui pourra ainsi suivre de manière plus fine l’efficacité du traitement en cours, par exemple. Pour information, 10% à 30% des personnes sous traitement répondent mal aux traitements.

• Pour celles qui ne le sont pas, l’utiliser de manière préventive peut s’avérer intéressant dans le cadre d’une prise de conscience de la nécessité de changer d’habitudes de vie, se remettre au sport, manger plus équilibré, mieux gérer ses priorités entre vie professionnelle et vie personnelle, retrouver un meilleur sommeil, etc.

• Pour les personnes qui ont des doutes, utiliser un tensiomètre peut permettre une réelle prise de conscience de la nécessité d’aller consulter un médecin sans tarder. L’idéal d’ailleurs pourrait être d’avoir ce type d’appareil comme tout un chacun possède un thermomètre. D’ailleurs prendre sa tension ne prend pas plus de 10 minutes en intégrant les 5 minutes de repos nécessaires avant l’utilisation de l’appareil.

Pour ces derniers, il est important de savoir que quand se manifestent certains signes comme des étourdissements, des maux de tête, des nausées, surtout au réveil, la maladie est déjà installée. Le fait que ces derniers n’apparaissent que le matin peut aussi dire que vous souffrez d’une hypertension matinale, une pathologie liée au stress et à une mauvaise qualité du sommeil. Cette dernière est à prendre très au sérieux, elle peut, heureusement, très bien se réguler avec un traitement adapté et des mesures d’accompagnement pour limiter les facteurs de risque.

L’idéal serait, finalement, d’envisager l’utilisation d’un tensiomètre comme certains sportifs utilisent, aujourd’hui, des appareils leur permettant de contrôler leur fréquence cardiaque. D’ailleurs contrôler et connaître ses constantes en matière de tension est-ce si différent que de connaître les pulsations de son cœur pendant l’effort ? Surtout si l’on envisage sa journée comme le sportif envisage sa course à pied du dimanche matin. Il faut seulement bien garder en tête, quand on utilise un tensiomètre, que rien ne vaut l’avis d’un médecin et que seul ce dernier pourra confirmer à la fois le diagnostic, préconiser un traitement médicamenteux adapté et des mesures visant à changer les mauvaises habitudes de vie et qui sont susceptibles d’optimiser l’efficacité du traitement. Vous l’aurez compris, le but étant de réduire drastiquement les risques de survenue des maladies cardiovasculaires associées à l’HTA.

Nous aurons l’occasion de revenir sur comment marche un tensiomètre, mais ce qu’il faut savoir déjà, c’est que c’est le seul appareil, actuellement disponible et accessible aux particuliers, qui permet de mesurer sa tension artérielle. Prendre son pouls peut vous donner une indication sur votre niveau d’anxiété, de stress ou au contraire de repos bref, une information sur votre état à un instant donné, calme ou tendu. Tendu qui ne veut, heureusement, pas dire hypertendu.