A quoi sert une motobineuse ?


Une motobineuse est l’outil multifonctions indispensable que tout bon jardiner doit avoir dans sa remise. Elle remplace très avantageusement les bêches, fourches, binettes et autres râteaux. Elle permet d’accomplir avec beaucoup plus de facilité, les douleurs lombaires en moins, les travaux nécessaires à la préparation de la terre du jardin avant d’y semer et d’y planter les graines et les boutures qui donneront les plantes, les fruits et les légumes tant appréciés visuellement que gustativement par toute la famille.

Sarcler, c’est-à-dire enterrer les mauvaises herbes, biner ou si vous préférez briser la surface du sol, labourer, aérer et émietter avec la motobineuse, qu’elle soit électrique, thermique ou à batterie, prend beaucoup moins de temps et s’effectue de manière plus précise et plus homogène tant en profondeur qu’en surface.

Une motobineuse, c’est quoi ?

Pour faire simple, une motobineuse se compose d’un moteur qui actionne des fraises qui vont creuser la terre, la soulever, la retourner et l’égaliser. Elle permet d’ameublir jusqu’à 30 cm de profondeur ce qui est largement suffisant pour des jardins de particuliers.

En fonction de la surface de votre terrain et du type de jardin que vous allez y réaliser, un potager, un jardin d’agrément ou les deux, vous allez pouvoir choisir la motobineuse qui correspondra le mieux à la nature, la fréquence et la durée du travail de préparation et d’entretien que vous aurez à y accomplir avec elle. Le travail est plus facile à réaliser qu’avec une bêche, mais il demande tout de même un certain effort, car ce sont les fraises qui permettent de dégager et de faire avancer l’engin. C’est, entre autres, pour cette raison qu’au-delà de 1000 m2 il est préférable, comme nous le verrons plus tard, de choisir un motoculteur plutôt qu’une motobineuse.

Quel type de motorisation choisir ?

Toujours en fonction de l’espace que vous aurez à couvrir, vous pourrez choisir pour une surface inférieure à 200 m2 une motobineuse électrique ou à batterie, au-delà une motobineuse thermique, c’est à dire équipée d’un moteur 4 temps fonctionnant avec du carburant est beaucoup plus adaptée. En effet, les modèles de motobineuses thermiques sont plus robustes, plus puissants, bref, ils tiennent mieux la distance. De plus, devoir brancher son engin peut s’avérer difficile si la surface du terrain est grande et le risque de sectionner le câble électrique n’est pas à négliger non plus.

Comme tous les engins agricoles, une motobineuse doit être utilisée en respectant certaines précautions qu’il est bon de rappeler. Il est bien sûr nécessaire de lire attentivement la notice d’utilisation et d’entretien du fabricant avant de vous lancer. Que celui ou celle qui n’a jamais branché un nouvel appareil sans le faire nous jette la première pierre.

Quelques précautions à respecter avec une motobineuse.

Cela peut paraître de bon sens, mais avant toute utilisation il est nécessaire à la fois de bien vous équiper (utiliser des gants est un minimum surtout si vous devez toucher aux couteaux des fraises, un pantalon long, des chaussures de sécurité, des lunettes de protection, etc.) et de bien connaître votre jardin. Repérer les obstacles par exemple, retirer les pierres, des objets qui pourraient sous l’action des fraises se transformer en projectiles ou endommager les couteaux de ces dernières.

Avant chaque utilisation, il est nécessaire de vérifier à la fois le niveau d’huile et de carburant (pour une motobineuse thermique), l’état du câble d’alimentation pour un modèle électrique, vérifier les serrages des différentes pièces et la courroie. Une fois ces vérifications faites, vous allez pouvoir replier ou démonter la roue de transport, régler la profondeur de travail sur l’éperon de la motobineuse et ajuster les mancherons (le guidon si vous préférez) à votre hauteur pour garder le dos bien droit. Toutes ces vérifications et préparations se faisant, cela va de soi, hors tension.

Maintenant que vous en savez beaucoup plus sur ce qu’est une motobineuse, il est important de comprendre avant tout investissement, en quoi elle se différencie du motoculteur et de la grelinette (pas d’inquiétude si vous ne savez pas ce que c’est, nous allons justement vous l’expliquer) et surtout pourquoi choisir l’une plutôt que l’autre.

Motobineuse ou motoculteur ?

Nous l’avons déjà un peu abordé, la motobineuse électrique ou thermique peut couvrir une certaine surface. Au-delà, plus de puissance sera nécessaire. La nature des travaux envisagés et la profondeur nécessaire correspondante sont aussi un facteur susceptible de vous faire choisir un motoculteur plutôt qu’une motobineuse.

Motobineuse ou grelinette ?

Une grelinette est très différente d'une motobineuse !

Une grelinette est un outil de jardinage qui combine deux outils bien connus, la fourche et la bêche. Elle est munie à sa base de trois à cinq dents biseautées et recourbées très tranchantes actionnées par deux manches situés de part et d’autre de la base. Surtout utilisée pour aérer la terre sans la retourner, elle peut parfois suffire à certains jardiniers.

D’où l’intérêt de bien connaître la nature des travaux réalisables avec une motobineuse ou une grelinette.

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage. Voir notre histoire