Le guide d’achat des oreillers à mémoire de forme


Publié par Vincent Catégorie Oreiller à mémoire de forme 123 vues
Le guide d’achat des oreillers à mémoire de forme

La mousse de polyuréthane viscoélastique, également connue sous le nom de mousse à mémoire de forme, est un matériau issu des laboratoires de recherche et développement de la NASA, dans les années 1960. Reprise et développée par les professionnels de la literie, la mousse à mémoire de forme est aujourd'hui utilisée dans les matelas, les surmatelas, les oreillers et les fauteuils pour sa capacité à prendre l'empreinte morphologique, à se former et à se déformer pour offrir une assise personnalisée.

L'oreiller à mémoire de forme améliore la qualité de votre sommeil et, par ricochet, votre qualité de vie. Mais comment bien choisir votre oreiller à mémoire de forme ? Voici le guide d'achat signé Wizza !

#1 Choisissez votre oreiller selon votre position de sommeil

C'est, de loin, le critère de choix le plus décisif. Les aficionados de la position dorsale représentent environ 10% de la population, ce qui en fait une position de sommeil plutôt rare. Cela dit, le fait de dormir sur le dos est idéal pour l'alignement de la colonne vertébrale et pour la santé en général. C'est même une position recommandée pour ceux qui souffrent de douleurs au cou ou d'un problème de circulation sanguine (bien qu'elle favorise les ronflements).

La position dorsale peut toutefois désaligner le cou si vous n'avez pas le bon oreiller à disposition. Vous dormez sur le dos ? Préférez un oreiller en mousse à mémoire de forme de densité moyenne. Il va épouser les courbes de votre cou et de votre tête pour un soutien ample et un meilleur alignement de la colonne vertébrale.

Si vous dormez en position latérale (comme 74% des individus), vous exercez une pression sur vos articulations et votre dos. Etant donné que cette position laisse la tête plus haute que le matelas, il important d'avoir un oreiller long et large pour que votre cou et votre dos soient correctement alignés. Optez donc pour un oreiller en mousse à mémoire de forme plus ferme de grande dimension.

Enfin, si vous dormez sur le ventre (comme 16% des individus), sachez que vous compromettez l'alignement physiologique de votre colonne vertébrale… à moins de disposer du bon matelas et du bon oreiller. Cette position exerce également une pression supplémentaire sur la mâchoire et les épaules. Si vous êtes dans ce cas, optez pour un oreiller à mémoire de forme en latex à faible hauteur.

#2 un oreiller à mémoire de forme qui correspond à votre profil « allergique »

Vous êtes du genre à ronfler et à dépasser la centaine de décibels ? Sachez que les ronflements peuvent être causés par une congestion nasale d'origine allergique. En effet, des allergènes comme les acariens, le pollen, la poussière ou encore les poils de nos animaux de compagnie peuvent causer une réaction immunitaire disproportionnée (histamines). Cette dernière peut provoquer des difficultés respiratoires, imposant à l'organisme un effort soutenu pour acheminer l'oxygène au cerveau.

Si vous êtes dans ce cas, vous devez opter pour un oreiller à mémoire de forme hypoallergénique. Choisissez idéalement un modèle qui a reçu un traitement anti-acariens, puisqu'il empêchera (jusqu'à une certaine mesure) le dépôt de cet allergène sur sa surface. L'écrasante majorité des modèles de milieu ou haut de gamme sont hypoallergéniques. Vous aurez donc l'embarras du choix à ce niveau.

Attention : le fait d'avoir un oreiller à mémoire de forme hypoallergénique et/ou anti-acarien ne vous exonère pas du nettoyage, voire du lavage (à la main). En effet, le « zéro acarien » n'existe pas, quoi qu'en disent les fabricants. Dans le même sens, la taie ou la housse d'oreiller ne vous décharge pas du nettoyage.

#3 Un oreiller à mémoire de forme en phase avec vos antécédents de santé

Vous traînez une blessure au cou ou dans le haut du dos ? Vous avez subi un traumatisme qui a donné lieu à une intervention chirurgicale et à des séances de rééducation ? Vous avez des problèmes au niveau des vertèbres cervicales ? Vous vous réveillez avec des courbatures intenses qui peuvent même réduire l'amplitude de vos mouvements ? Vous pouvez opter pour un oreiller à mémoire de forme cervical, avec l'accord de votre médecin.

L'oreiller cervical permet un alignement naturel de la tête du cou et participe au soulagement des douleurs qui peuvent survenir à ce niveau. Les professionnels de santé les conseillent généralement aux patients qui souffrent d'une hypolordose cervicale, avec une courbe de la colonne vertébrale inférieure à la normale. Les entorses, les foulures, les maux de tête, les troubles temporo-mandibulaires, la rigidité musculaire et articulaire localisée dans la partie supérieure du corps, les blessures et les traumatismes bénins au niveau de la nuque, les douleurs causées par l'arthrite ou encore les ronflements causés par une posture impropre réagissent bien aux oreillers cervicaux.

Il appartient à votre médecin traitant ou à votre professionnel de santé de vous conseiller un oreiller cervical d'adaptation, un oreiller cervical de soutien orthopédique ou encore un oreiller cervical hybride.

#4 Un oreiller en phase avec votre capacité de thermorégulation

Si vous êtes sujet à des bouffées de chaleur nocturnes ou si votre corps n'arrive pas à baisser sa température pour susciter l'endormissement, on vous conseille d'opter pour un oreiller à mémoire de forme qui dispose de micropores facilitant l'aération et l'évacuation de la sueur. La mousse à mémoire de forme a tendance à emmagasiner la chaleur, surtout si l'oreiller est dense. On vous conseille une densité de 50 kg/m3 qui semble être le meilleur compromis entre le confort et l'aération.

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.