Voici comment démonter votre machine à coudre en toute sécurité


Publié par Camille Catégorie Machine à coudre 1100 vues
Voici comment démonter votre machine à coudre en toute sécurité

Les problèmes les plus récurrents que connaissent les machines à coudre peuvent généralement être résolus à la maison, et la plupart des dysfonctionnements peuvent être évités à la faveur d'un entretien régulier de la machine.

Mais si le mal est fait, vous pouvez tenter de réparer votre machine à coudre vous-même, avant de passer le relais à un réparateur dans les cas compliqués. Pour ce faire, il va dans un premier temps devoir démonter soigneusement la machine à coudre. Wizza vous montre comment procéder.

Des précautions s'imposent avant de démonter votre machine à coudre

Le mode opératoire à suivre pour démonter votre machine à coudre dépendra bien entendu de son modèle. Néanmoins, il y a quelques règles de bon sens qui s'appliquent quelle que soit la marque de votre machine. Ainsi, il ne faut démonter que ce que l'on est certain de pouvoir remonter. Lorsqu'une vis « ne vient pas », ne forcez pas, au risque de la casser. On vous conseille de la laisser mariner dans le pétrole et, si possible, de changer de tournevis.

Rappelez-vous qu'un tournevis de première qualité coûte moins cher qu'un outil bon marché. Ce dernier coûte son propre prix, le prix d'un bon outil qu'il faudra se résoudre à acheter par la suite et éventuellement le coût des réparations qu'il aura fallu engager pour rattraper les dégâts de l'outil premier prix. Un tournevis inadapté à votre machine à coudre va détériorer les vis 9 fois sur 10. Une fois la tête de vis endommagée, vous aurez toutes les peines du monde à la démonter, même avec un bon tournevis. Si vous avez une machine à coudre ancienne génération, vous allez sans doute avoir besoin d'un tournevis à lame plate (on vous conseille les marques SAM, FACOM et EGA).

Attention également aux réglages que vous ne sauriez pas refaire, comme certains axes excentriques que l'on retrouve dans certaines machines à coudre, comme la Singer 28. Les axes excentriques jouent un rôle important dans le réglage du centrage de la griffe d'entraînement. Pour éviter toute complication, prenez une photo ou plusieurs photos de la machine avant démontage, idéalement avec un flash et en laissant des marques de calibrage au feutre sur les vis.

Le timing de la griffe par rapport à l'aiguille ou encore le positionnement du crochet rotatif sont également des paramètres à bien garder en mémoire pour ne pas compromettre la performance de votre machine à coudre. Si votre machine est dotée d'une courroie textile (comme la Singer 319 K), vous risquez de compromettre le timing de toute la partie inférieure. La prudence est donc de mise.

Voici un autre conseil : ne démontez que les machines à coudre qui bénéficient d'une bonne documentation, comme les Singer 27, 127, 28 e 128. La communauté des utilisateurs doit être large et dynamique pour pouvoir vous aider (et éventuellement aider votre réparateur) à remettre la machine à coudre sur pied sans problème.

Les blocages les plus courants lors du démontage d'une machine à coudre

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le démontage d'une machine à coudre est généralement intuitif, puisqu'il suffit de dévisser et, éventuellement, de forcer (légèrement) sur le châssis pour en retirer les différentes composantes. Sur certains modèles, le démontage pourra éventuellement être compliqué par certains blocages. L'étape du releveur donne souvent du fil à retordre aux utilisateurs. Il faut savoir que le releveur est une pièce que l'on peut démonter et changer.

Pour ce faire, il faut dans un premier temps démonter la barre à aiguille. Pour cela il faudra déjà démonter la bielle sur laquelle elle se déplace. Cette dernière est généralement bien fixée sur le bloc en fonte par une vis sur un plat, qui donne la position du mouvement de la barre à aiguille (attention : réglage important, à mémoriser donc). Un second axe fixe l'autre partie du releveur. Contrairement au premier, cet axe n'a pas de réglage particulier, si ce n'est le « jeu » nécessaire à son mouvement.

L'autre point qui pose des problèmes aux utilisateurs concerne le démontage de la pédale de la machine à coudre. Là encore, tout dépend du modèle, mais sur les machines grand public que l'on retrouve en France, il s'agit le plus souvent de sortir les deux axes qui maintiennent la partie supérieure de la machine. Pour ce faire, il faudra gratter la « cire » que l'on retrouve dans les deux petits contenants, sous la pédale, au niveau des axes. C'est en effet cette matière (le plus souvent de couleur beige) qui bloque les axes. Après le grattage, vous allez pouvoir dégager l'extrémité cachée de chaque axe. Il suffira par la suite de pousser ces axes vers l'extérieur pour les sortir. La partie supérieure de la pédale pourra alors être ouverte très simplement.

Quelques conseils pour éviter l'étape du démontage

On ne le dira jamais assez : si vous avez une machine à coudre mécanique (par opposition aux modèles électroniques), n'hésitez pas à l'huiler, à la graisser et à la lubrifier généreusement pour éviter la casse et la rouille des pièces. De même évitez de nettoyer la poussière et les saletés sur votre machine à coudre avec un souffleur. Vous ne ferez qu'insérer la poussière plus en profondeur, parfois dans des pièces sensibles. Il faut ASPIRER la poussière et les saletés, et non les souffler. Aussi, veillez à recouvrir votre machine d'une housse adaptée si vous comptez la stocker pendant plusieurs semaines. Et n'oubliez pas de la nettoyer et de la lubrifier même lorsqu'elle est stockée, à fortiori si vous la rangez dans un endroit frais et/ou humide.

A propos du rédacteur

Camille

Curieuse de nature, je parcours le web à la recherche de produits intéressants afin d'en faire profiter la communauté Wizza. Je suis spécialisée dans l'univers de la cuisine, de la beauté et des enfants.