Les tensiomètres de chez Lidl


Il est impossible de ne pas connaître Lidl. Cette marque de la grande distribution est connue en France, mais aussi dans la quasi-totalité des États européens et aux États-Unis comme le leader des magasins de discount. Rien ne lui échappe, pour preuve les promotions que le groupe propose sur des matériels qui ne font habituellement pas partie de ceux couramment distribués dans ses magasins.

Les tensiomètres numériques ne font pas exception et il est désormais très courant de recevoir dans sa boite aux lettres un dépliant qui, non seulement, propose des prix sacrifiés sur de nombreux articles de consommation courante, mais aussi de matériels médicaux pour particuliers comme les thermomètres électroniques et les tensiomètres numériques.

L’habitude est telle, qu’il suffit de se rendre sur un moteur de recherche et de taper « tensiomètre Lidl » pour constater que l’on n’est, vraiment, pas les seuls à le faire.

Il nous est donc apparu, essentiel, de comprendre comment ce groupe peut proposer ce type de matériel à des prix aussi concurrentiels, quelle en est la stratégie à la fois pour lui, mais aussi pour le fabricant et surtout comment Lidl réussi ce tour de passe-passe qui lui permet de figurer parmi les grandes marques de matériels comme les tensiomètres domestiques.

Lidl, la marque allemande qui a révolutionné le « Hard discount

Revenons aux origines. C’est en 1930 que Josef Schwartz a créé son entreprise Südfrüchte Großhandlung Lidl & Co dont le but était la vente de fruits exotiques. Très vite, ce dernier a élargi l’activité de sa société à la vente de produits alimentaires. Son associé dans l’aventure Ludwig Lidl, donne son nom à ce qui deviendra la marque que nous connaissons aujourd’hui.

Il faudra attendre presque 50 ans pour que Lidl ouvre son premier supermarché « Hard Discount » à Ludwingshafen en Allemagne.

À la mort de Josef Schwartz, en 1977, son fils prend possession d’un navire qui dispose de 30 filiales. Il continue son développement et introduit Lidl en France en 1988.

Aujourd’hui, dans l’hexagone, Lidl ce sont plus de 1500 magasins et 25 000 salariés

Au niveau européen, Lidl est devenu le N° 1 des hard discounters et possède plus de 23 marques dont Aquapur, Auriol, Cassetti, Ernesto, Florabest, Jolinesse, Livergy, Melinera, Meradiso, Powerfix, Rocktrail, SilverCrest, Zoofari, etc.

Les années 2010 marquent un tournant dans l’histoire du groupe. Le modèle proposé ne semble plus plaire aux consommateurs qui désertent les rayons. La réaction est couronnée de succès. À côté des produits « sans marque », Lidl décide d’introduire dans ses rayons des produits de grandes marques reconnus par les consommateurs ainsi que des produits labellisés « bio » et des fruits et légumes issus d’exploitations locales.

Comment Lidl peut proposer un tensiomètre numérique à 20€ ?

Le dernier modèle proposé à la fin du mois de juillet 2019 est un tensiomètre de la marque Sanidas. Vous pouvez essayer de le trouver sur le site du constructeur en question, vous ne le trouverez pas.

C’est un tensiomètre positionnable sur le bras et qui a la particularité d’intégrer un système vocal, en Français. Techniquement, il offre des fonctionnalités comme la capacité d’enregistrer des moyennes, matin et soir sur 7 jours, l’enregistrement de 4 x 30 mesures de tension artérielle, un indicateur par LED des facteurs de risques d’hypertension artérielle et surtout la marque CE. Si on essaye d’évaluer le prix dans le commerce « classique » des tensiomètres, on trouverait des appareils similaires autour de 35 €. Bref, la marque étant connue, comment Lidl peut donc proposer ce tensiomètre à ce prix ?

Le calcul est assez simple, à la fois pour Lidl et pour le fabricant. En fonction du nombre d’exemplaires disponible en magasin, c’est une très bonne opération de communication de part et d’autre. Bien sûr cette dernière n’a pas la même finalité, d’un côté Lidl va attirer une clientèle qui ne va pas se contenter d’acheter un tensiomètre et du côté de Sanitas, c’est un bon moyen de se faire connaître et sans doute de liquider rapidement son stock d’un tensiomètre qui n’est plus dans son catalogue. Pour le consommateur, il va acquérir un appareil qui est peut-être de l’année précédente, mais si celui-ci est fiable, techniquement équivalent à ce qui se fait pour un prix largement supérieur et sous garantie, où est le risque pour le particulier d’acheter celui-ci chez Lidl ?

Bref, on peut reprocher beaucoup de choses à Lidl, mais proposer en ventes flash des tensiomètres numériques d’une marque connue à un prix très compétitif, certainement pas. Maintenant, il appartient au consommateur de se renseigner sur le produit proposé, comme nous l’avons fait et surtout voir, si ce dernier correspond bien à ses besoins.