Epilation Vs. Rasage : le match !


De toutes les méthodes d'épilation, le rasage est peut-être l'option la moins coûteuse, la plus facile à réaliser soi-même et la moins douloureuse ! Mais le rasage a ses inconvénients : il doit intervenir à fréquence élevée, il irrite la peau et concourt à l'apparition d'imperfections.

L'épilation permet-elle de remédier à ces contretemps pour une peau belle, lisse et surtout imberbe ? Dans cet article, nous comparerons ces deux options pour en identifier les différences, les avantages et les inconvénients.

Epilation Vs. Rasage : que la bataille commence !

Avant d'aborder la question « existentielle » de l'épilation contre le rasage, examinons en détail chacune de ces méthodes d'élimination des poils indésirables et de remodelage des sourcils. Nous vous proposons nos réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le sujet : quel est le principe de chaque méthode ? Sur quelles parties du corps chaque méthode est-elle la plus efficace ? Quid de l'intensité de la douleur et du degré d'irritation de la peau ?

Epilation Vs. Rasage : la douleur

Même si vous n'êtes pas du genre à vous plaindre des douleurs chez le dentiste, croyez-nous, une épilation à la cire un peu trop violente peut vous faire hurler !  La bonne nouvelle est que la douleur est passagère. Elle va également baisser d'intensité à mesure que vous vous épilez. De plus, la tolérance à la douleur varie d'une personne à l'autre. Certaines personnes ne ressentiront pas forcément une douleur intense, même pour leur première épilation.

Comme le rasage ne fait que couper les poils à la surface de la peau sans s'attaquer à leurs racines, il s'agit d'une méthode d'élimination des poils indolore. Vous devez cependant être prudente avec les parties « sinueuses » (vous saurez de quelles parties on parle si vous vous êtes déjà trompé en vous rasant la cheville). En conclusion, le rasage remporte le match de la douleur haut la main.

Epilation Vs. Rasage : quid des poils incarnés ?

Un poil incarné est un poil qui pousse en direction du follicule pileux, ce qui crée souvent une petite bosse (également appelée « bosse de rasage »). Le poil incarné irrite la peau, provoque des rougeurs et favorise l'apparition de petits boutons rouges. Le rasage est plus susceptible de provoquer des poils incarnés que l'épilation, surtout lorsqu'il est réalisé dans le sens inverse à celui de la pousse des poils.

Toute personne se rasant régulièrement connait le problème des poils incarnés. Ils peuvent apparaître après un rasage à l'épilateur, bien qu'à un degré bien moindre par rapport au rasage. Dans tous les cas, l'incidence des poils incarnés peut être considérablement réduite en exfoliant soigneusement votre peau avant toute épilation. Mais en définitive, les épilateurs provoquent moins de poils incarnés que le rasage. Un partout, donc.

Le rasage ne minimise pas les repousses, contrairement à l'épilation

Le rasage est le processus de coupe des poils au niveau de la peau. Contrairement à l'épilation, iI ne s'agit pas d'arracher les poils de leur racine, mais simplement d'en raccourcir la longueur. Juste après le rasage, vous constaterez que la zone traitée est lisse. Mais comme le bulbe n'a pas été impacté, la croissance du poil sera plus rapide. Il sera également plus épais et plus dru (bien que cette idée soit controversée car non prouvée scientifiquement). En tout cas, ce qui est sûr, c'est que le rasoir ne rend pas les poils plus fins et plus diffus, contrairement à l'épilation à la cire, à la lumière pulsée ou au laser.

Pour une peau nette, il faudra se raser au moins une fois tous les trois jours. Les femmes doivent à tout prix éviter d'utiliser le rasoir au niveau du visage (duvet de la lèvre supérieure, joues et favoris) car la repousse sera catastrophique. Effet anti-glamour garanti ! Dans le cas de l'épilation, le problème ne se pose évidemment pas.

Les épilateurs agissent en arrachant les poils directement de leurs racines, tandis que les rasoirs ne coupent que les poils à la surface de la peau, laissant une pointe émoussée. C'est précisément pour cette raison que les épilateurs offrent une douceur plus durable par rapport au rasage. Ce dernier peut également vous réserver de mauvaises surprises au niveau de la repousse, puisqu'il favorisera les poils incarnés et toutes les imperfections cutanées qui en résultent.

La vitesse de l'épilation et du rasage

La rapidité de chaque méthode ainsi que sa facilité d'utilisation sont des critères décisifs. Et à ce jeu là, le rasage gagne le point sans discussion possible. Pas d'attente au salon de beauté, aucune douleur (tant qu'on ne se coupe pas), pas de « ritualisation » de l'épilation, etc. Petit, discret et trouvable dans tous les commerces, le rasoir sera votre meilleur allié lors de vos déplacements.

Epilation Vs. Rasage : le coût !

Les épilateurs sont plus rentables que les rasoirs sur le long terme. Les prix des épilateurs varient de 15 à 150 euros environ, selon la marque et les caractéristiques de l'appareil.

Les rasoirs normaux, ainsi que les rasoirs électriques, sont assez bon marché par rapport aux épilateurs. Leurs prix peuvent varier de 1 à 50 euros. Cependant, contrairement aux épilateurs, il s'agit de produits jetables (en totalité ou en partie, avec une composante amovible). Il faudra ajouter également le prix de la mousse (entre 3 et 10 €).

Les femmes peuvent opter pour des rasoirs spécifiques qui déposent sur la peau une fine pellicule d'aloé vera aux propriétés adoucissantes et calmantes pour soulager les éventuelles rougeurs et irritations. Sachez enfin que même si vous une adepte de l'épilation, l'utilisation épisodique du rasoir peut être conseillée.

A propos du rédacteur

Camille

Curieuse de nature, je parcours le web à la recherche de produits intéressants afin d'en faire profiter la communauté Wizza. Je suis spécialisée dans l'univers de la cuisine, de la beauté et des enfants. Voir notre histoire