Quel est le prix d’un bon détecteur de métaux ?


Publié par Franck Catégorie Détecteur de métaux 151 vues
Quel est le prix d’un bon détecteur de métaux ?

Tous les loisirs ne se valent pas en matière d'investissement initial, d'outils et d'accessoires. La détection de métaux s'inscrit plutôt dans le haut du panier, en fonction des objectifs du prospecteur et de ses ambitions. Il suffit d'un ballon pour jouer au foot… et il suffit d'un détecteur de métaux pour prospecter les sols. Seulement voilà : il faut y mettre le prix.

Le détecteur de métaux est-il cher ? Oui et non. Dans l'absolu, les prix peuvent grimper à plusieurs milliers d'euros pour un modèle amateur mais performant. Mais il faut également savoir qu'il s'agit d'un investissement que l'on peut rentabiliser au gré de ses trouvailles. Il faut garder cet aspect en tête au moment de faire son choix. On verra dans cet article les critères qui impactent le prix des détecteurs de métaux.

La marque : premier facteur de prix du détecteur de métaux

Dans un domaine aussi technique que la détection des métaux, la marque apporte une caution de fiabilité qui se traduit également sur le prix de vente. Le simple fait de voir la mention de Minelab, Garrett ou encore Tesoro sur un détecteur de métaux suffit à rassurer la majorité des amateurs. Alors bien sûr, ces marques ne produisent pas que des appareils de qualité. Mais elles ont la technologie nécessaire pour le faire. Rappelons également que les appareils de ces marques gardent une belle cote à la revente.

La garantie du fabricant de votre détecteur de métaux

A ce jeu, ce sont les marques huppées qui s'en sortent le mieux, car elles ont écoulé assez de machines pour avoir des données massives et représentatives sur les pannes irréversibles. Cette longueur d'avance leur permet de proposer des garanties plus longues sans entamer leur rentabilité. Sur le marché des détecteurs de métaux, les garanties vont généralement de deux à dix ans, avec une moyenne de cinq ans.

Naturellement, plus la garantie est longue, plus le prix d'achat sera élevé. Généralement, les appareils qui proposent une garantie longue sont également ceux qui bénéficient de la meilleure assistance aux clients.

La typologie des cibles détectées par l'appareil

La nature des cibles que le détecteur de métaux permet de trouver influe également sur son prix. Plus la cible est précieuse, plus la machine sera coûteuse, naturellement. En règle générale, et si vous maîtrisez toutes les subtilités de votre appareil, il vous permettra de trouver toutes sortes d'objets métalliques, y compris des pépites d'or. Cependant, les détecteurs huppés sont plus simples à utiliser, plus rapides à paramétrer et donc plus susceptibles de trouver des objets de grande valeur.

Il faut saisir ici une petite nuance : un détecteur de métaux bon marché (quelques centaines d'euros) peut très bien trouver plus de choses qu'un détecteur de métaux à plusieurs milliers d'euros, mais ce dernier offrira un meilleur réglage de discrimination. Il trouvera peut-être moins d'objets, mais ce qu'il trouvera aura forcément une certaine valeur. Autre point important : les détecteurs de métaux bon marché peuvent facilement rater les cibles de petite taille. Et vous n'êtes pas sans savoir que les reliques et les pépites d'or sont de très petite taille.

Les coûts de Recherche et Développement dans le marché du détecteur de métaux

Aujourd'hui, le coût de fabrication des appareils est élevé, dans la mesure où il s'agit d'un marché peu différencié qui nécessite des coûts de R&D assez conséquents pour se démarquer. Le matériel en lui-même n'est pas vraiment cher. La répartition du coût de production est sans doute largement à la faveur de la recherche et de la conception que de la fabrication en elle-même.

Par exemple, lorsque la série Equinoxe est apparue pour la première fois, il s'agissait d'une technologie pionnière, dont l'aboutissement a nécessité des millions d'euros. C'est pourquoi les détecteurs de métaux à induction pulsée et les radars à pénétration de sol sont aussi chers.

La technologie embarquée dans le détecteur de métaux

Le marché des détecteurs de métaux est globalement composé de deux types d'appareils : les modèles à fréquence de battement (BFO) et les modèles à induction pulsée (PI). La première technologie équipe les machines d'entrée de gamme. Les modèles BFO possèdent deux bobines placées à proximité l'une de l'autre. La première bobine envoie dans le sol un courant alternatif à basse fréquence produit par un oscillateur. Si un objet métallique est présent dans le sol sous la bobine, la magie opère.

Le courant alternatif passe à travers et autour de l'objet métallique et provoque des courants de Foucault autour du métal, ce qui crée un autre champ magnétique. Ce champ magnétique est alors capté par la deuxième bobine et une alerte est envoyée au boîtier de commande.

Ce type de détecteur nécessite du mouvement pour fonctionner. L'action de balancement au-dessus de la cible métallique permet de capter ce champ. Si vous maintenez la bobine immobile au-dessus d'une cible, vous n'obtiendrez pas de réponse. Il s'agit d'une technologie moins coûteuse et moyennement précise. Malheureusement, lorsqu'elle rencontre une minéralisation du sol (sable marin humide ou vieux sol rouge dur), cette technologie est plus susceptible de produire de faux signaux.

L'induction pulsée est plus complexe. Une impulsion de haute tension est envoyée dans le sol. Si aucun métal ne se trouve sous la bobine, la pointe de tension est mesurée et diminue à une vitesse uniforme (que le détecteur a en mémoire). Cependant, si du métal est présent, l'objet conduira une partie de cette tension. Cela interfère avec le temps nécessaire pour que la tension revienne à zéro.

Différents métaux conduisent l'électricité à un degré plus ou moins élevé, ce qui permet au détecteur de deviner quel type de métal se trouve sous la bobine. Cette technologie ne nécessite pas de mouvement pour fonctionner et le fait de rester immobile ou de faire de légers mouvements produira quand même une réponse. Cette technologie n'est pas affectée par les minéraux du sol et est donc préférée pour la prospection de l'or dans des conditions de sol difficiles. Elle est également efficace pour la détection en plongée ou la chasse dans le sable noir humide des plages. Elle équipe les détecteurs professionnels haut de gamme.

Combien coûte un détecteur de métaux ?

Lorsqu'elle est pratiquée régulièrement, la détection des métaux peut générer des revenus, ce qui permet d'amortir plus ou moins rapidement le coût d'achat du détecteur de métaux. Venons-en à présent au prix :

  • Un détecteur de métaux grand public et premier prix coûtera entre 120 et 400 € ;
  • Un détecteur de métaux intermédiaire (amateur) coûtera entre 350 et 700 € ;
  • Un détecteur de métaux haut de gamme (amateur) coûtera entre 700 et 2 000 € ;
  • Un détecteur de métaux haut de gamme (prospecteur de niveau intermédiaire) coûtera entre 2 000 et 4 000 € ;
  • Un détecteur de métaux professionnel (sécurité, prospecteur professionnel…) coûtera plus de 4 000 €.

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Wizza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :)