Détecteur de métaux : nouveau ou ancien ?


Publié par Franck Catégorie Détecteur de métaux 97 vues
Détecteur de métaux : nouveau ou ancien ?

Les bons détecteurs de métaux pour une utilisation intensive et « sérieuse » peuvent couter plusieurs milliers d'euros. C'est donc tout naturellement que le marché d'occasion reste dynamique, proposant parfois des opportunités intéressantes qui peuvent vous faire économiser jusqu'à 70 % du prix d'achat à neuf. Seulement voilà : cela reste tout de même un investissement, et le hors-piste n'est pas permis.

C'est pour cette raison que Wizza vous propose aujourd'hui un guide d'achat du détecteur de métaux d'occasion, avec une checklist des points à vérifier pour faire une bonne affaire.

Détecteur de métaux d'occasion : quelques généralités pour commencer

L'achat de détecteurs de métaux et d'équipements d'occasion peut parfois être la meilleure option pour enfin apprécier ce loisir aussi régulièrement que possible. Les passionnés les plus irréductibles changent souvent de matériel, ce qui donne lieu parfois à de bonnes affaires sur le marché d'occasion. Votre meilleure option pour acheter des détecteurs de métaux et du matériel d'occasion sera toujours d'essayer d'acheter par l'intermédiaire d'un revendeur de détecteurs de métaux réputé. Amazon regorge d'opportunités de ce type, avec l'avantage de pouvoir consulter les avis des utilisateurs.

Lorsque vous achetez un détecteur de métaux d'occasion auprès d'autres sources, comme les annonces locales, le bouche à oreille ou encore les posts sur les réseaux sociaux, demandez au vendeur s'il a enregistré la garantie, si elle est transférable et si elle est documentée. Certains fabricants ont en effet leurs propres règles de transfert de garantie.

Veillez à tester l'équipement de la manière la plus rigoureuse que possible. Aidez-vous d'une des nombreuses vidéos YouTube qui testent des détecteurs de métaux dans les règles de l'art. Il est conseillé d'apporter avec vous différents types de métaux afin de vous assurer que les tonalités et les signaux sont précis : de vieux bijoux, des boîtes en aluminium, de la ferraille… bref, tout ce qui traîne. Pour faire le test, il suffit de poser le détecteur de métaux sur une table ou une surface plane et d'agiter les différents métaux devant la bobine. De plus, lorsque vous faites des achats de cette valeur sans passer par Amazon, assurez-vous de vous réunir dans un lieu sûr et public avec du monde autour.

La checklist pour tester un détecteur de métaux d'occasion

Un détecteur de métaux peut être grossièrement divisé en trois composants : le manche, la partie électronique et la bobine de recherche. Le fait d'acheter ces pièces séparément vous reviendra beaucoup plus cher, c'est pourquoi il faut bien contrôler leur état de fonctionnement avant de faire l'achat d'un détecteur de métaux d'occasion. Par exemple, une bobine peut coûter la moitié d'un détecteur de métaux premier prix, voire plus.

La bobine de recherche du détecteur de métaux

Même si le détecteur de métaux n'a été utilisé qu'une seule fois, des traces (rayures, éraflures) seront laissées sur la surface de la bobine (ou de son couvercle). L'état de ces éléments peut vous renseigner sur le nombre approximatif d'utilisations. Ce sera un premier point pour challenger la sincérité de votre vendeur. Attention : les rayures n'affectent en rien le fonctionnement de l'appareil. Ne délaissez pas un détecteur de métaux performant parce qu'il est rayé. D'ailleurs, vous allez vous-même rayer un détecteur neuf dès la première utilisation.

Il est par contre important que la bobine n'ait pas de copeaux (fractures). Une fracture assez profonde entraîne une dépressurisation de la bobine. Si de l'humidité pénètre à l'intérieur de cet élément, la probabilité de faux signaux augmente drastiquement. Autre chose : s'il y a une fracture, c'est que la bobine a été heurtée au sol (roche, arbre, etc.). Les parties internes de la bobine sont bien fixées et supportent une telle charge, mais il y a une limite.

Si la bosse est grossière, le fonctionnement de la bobine peut être perturbé. Dans ce cas, toute vibration (léger cognement sur la bobine) provoquera de faux signaux. Vérifiez ensuite le câble de la bobine. Faites très attention à la décharge de traction du câble, les problèmes commencent souvent à cet endroit. Il doit être intact et structurellement solide. Toute infiltration d'humidité provoquera de nombreux faux signaux qui rendront votre détecteur de métaux difficilement utilisable.

Un câble mal raccordé au boîtier de commande du détecteur de métaux provoque également des signaux intempestifs. Dans l'idéal, les rondelles en caoutchouc sont toujours à l'endroit de la fixation de la bobine. Lors de la recherche, l'angle de la bobine par rapport au manche change. En l'absence de rondelles en caoutchouc, vous finirez par casser le support à force de serrer le boulon en plastique.

Le contrôle électronique du détecteur de métaux

La partie électronique est le composant le plus cher du détecteur de métaux. Et si les bobines de recherche sont faciles à changer, et vendues partout, il est difficile de trouver et d'acheter les pièces électroniques séparément. La plupart des problèmes liés à l'électronique du détecteur de métaux proviennent de l'infiltration d'humidité à l'intérieur du boîtier de commande. Un autre problème courant est celui de l'écran endommagé, qui doit être indemne, sans fissures. Conseils pour les débutants : l'écran est très souvent endommagé pendant le transport du détecteur de métaux.

Lorsque vous allumez le détecteur de métaux, l'écran doit être uniforme et sans problèmes de pixels. Par exemple, l'infiltration d'humidité à l'intérieur du boîtier de commande entraîne la formation de taches visibles sur l'écran. L'humidité à l'intérieur du boîtier de commande peut également entraîner une présentation incorrecte (ou partielle) des informations sur l'écran de votre détecteur de métaux. Vérifiez le fonctionnement des boutons. Il suffit d'appuyer sur un ou plusieurs boutons, vous devez vous assurer que le détecteur de métaux réagit à l'appui.

Point important : le détecteur de métaux peut sembler fonctionner correctement, mais après l'avoir examiné attentivement, vous découvrez des modes de discrimination non opérationnels. Pour éviter ce problème, vous devez apporter avec vous deux ou trois objets faits de métaux différents : cuivre, fer et argent. Si vous êtes débutant, l'or ne convient pas, car ce métal est proche du fer oxygéné.

Commencez par mettre le détecteur de métaux en mode « tout métal », et amenez vos cibles de test en les faisant tourner sous la bobine. Toutes les réponses et alertes sonores doivent être différentes et correspondre aux spécifications du détecteur examiné. Ce sera la garantie d'une bonne « discrimination » de détection.

Le manche du détecteur de métaux

Lorsque vous examinez le manche (ou l'arbre) de votre détecteur de métaux, commencez par vérifier l'état de l'accoudoir, car c'est justement la partie qui s'use et se casse en premier. Si le détecteur de métaux est équipé des mécanismes de fermeture empêchant les deux ou trois parties du manche de se détacher, soyez intransigeants sur leur état. Il est souhaitable que la poignée soit munie d'une pièce antidérapante intacte. Ce détail n'est pas capital, mais il améliore sensiblement le confort pendant la prospection et les fouilles longues.

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Wizza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :)