Focus sur les meilleures marques de détecteurs de métaux avec Wizza !


Vous commencez à développer une petite passion pour la détection des métaux et la prospection du sol ? Vous souhaitez passer votre temps à l'air libre à la recherche de petits trésors, de reliques, de pièces anciennes et de pépites d'or ? Il est donc grand temps de mettre les petits plats dans les grands et d'investir dans un bon détecteur de métaux ! Mais lequel choisir et quelles sont les marques les plus intéressantes sur le marché ?

Pas évident de faire un choix quand on est en période d'initiation ! On vous donne un tuyau : si vous débutez, et que vous voulez un détecteur de métaux de qualité tout en étant abordable et facile à utiliser, un fabricant s'impose de lui-même, il nous vient du Texas et il s'appelle Garrett. Vous pouvez aussi opter pour la marque Deus si vous souhaitez aller un peu plus loin. Plus de détails avec Wizza !

Les détecteurs de métaux signés Garrett, illustre fabricant texan

Garrett est une marque américaine de détecteurs de métaux fondée par un visionnaire : Charles Garrett. Ce bonhomme a révolutionné le monde de la détection des métaux et de la prospection des sols avec ses innovations et les grandes avancées technologiques de ses détecteurs de métaux destinés au grand public. Garrett est responsable à bien des égards de la vulgarisation du concept et de l'introduction de ce loisir dans les familles passionnés du plein air.

Charles Garrett, un officier de la Marine qui a notamment travaillé sur la technologie plantée sur la lune par un certain Neil Armstrong, a commencé à concevoir et à fabriquer des détecteurs de métaux dans son garage en 1963. En 1964, il se lance dans les affaires en compagnie de sa femme Eleanor. Le tandem ne tardera pas à lancer le double chasseur à bobine Hunter, qui sera donc leur premier détecteur de métaux destiné au grand public.

Les affaires prospèrent chez Garrett Metal Detectors et, dès 1968, la firme installe son premier salon professionnel de loisirs dans le sud de la Californie. En 1971, Garrett avait amélioré la stabilité de ses détecteurs de métaux en éliminant la dérive de l'oscillateur et de la bobine de recherche, une première innovation qui sera reprise par la concurrence quelques années plus tard. La révolution « Zero Drift » a placé la société Garrett à la pointe de la technologie de détection de métaux pour le grand public.

Charles a ensuite inventé le premier détecteur de métaux à faible coût, le fameux « Mini Hunter ». Il s'agissait alors du premier détecteur de métaux émetteur - récepteur de la société. Garrett a également commencé à distribuer le Gravity Trap Gold Pan. En 1978, dans un contexte où les prix de l'or avaient atteint un niveau record, Garrett a reçu des demandes d'ouverture de concessions internationales. Le premier magasin hors Etats-Unis de Garrett a été ouvert à Londres. En 1979, Garrett crée l'International Treasure Hunting Society, parrainant des chasses au trésor dans le monde entier et bénéficiant par ailleurs d'une belle médiatisation dans les quatre coins de la planète.

En 1980, l'entreprise publie son premier bulletin d'information qui se poursuit d'ailleurs encore aujourd'hui, avec des histoires de chasse au trésor, des tutoriels techniques et des billets d'humeur. En 1984, Garrett développe un détecteur de métaux pour les Jeux Olympiques de 1984, qui se déroulent à Los Angeles. L'entreprise a également fourni une formation et des détecteurs de métaux de sécurité pour la Convention nationale du Parti républicain américain, les Jeux panaméricains et les Jeux olympiques de 1988 qui ont eu lieu à Séoul, en Corée du Sud.

Après avoir obtenu le premier brevet américain pour l'utilisation de microprocesseurs dans les détecteurs de métaux en 1982, Garrett présente le premier détecteur piloté par microprocesseur en 1990. Cette année-là, Garrett poursuit son travail de formation à la sécurité avec les forces armées américaines au Koweït.

En 1992, Garrett a fourni une formation sur les détecteurs de métaux de sécurité pour les Jeux olympiques de Barcelone et présente dans la foulée le premier détecteur de métaux « parlant ». Au cours des années 1990, l'entreprise également introduit le détecteur de métaux à imagerie graphique cible, (GTI), avec traitement numérique du signal (DSP). La firme enchaîne ensuite avec un nouveau détecteur de métaux à plusieurs voies. L'entreprise pionnière est par ailleurs sollicitée pour assurer la sécurité aux Jeux olympiques de 1996 et 2000.

Au cours des deux dernières décennies, et en plus d'assurer la sécurité des événements sportifs majeurs, Garrett a fabriqué un certain nombre de nouveaux produits en réponse à une demande croissante dans le monde de la détection des métaux et de la prospection du sol grand public. En 2001, l'entreprise a introduit le détecteur de métaux portatif « Super Wand ». En 2003, Garrett présente le détecteur de métaux à passage direct « PD 6500i » avec 33 zones ponctuelles distinctes, y compris la détection à gauche, à droite et au centre.

Plus récemment, Garrett a lancé de nouveaux détecteurs de métaux de loisirs pour la série « ACE », comme l'ACE 350 aux Etats-Unis et l'EuroACE ™ pour le Vieux Continent. On assiste également au lancement du nouveau détecteur portatif de sécurité « Super Scanner V ».

Garrett a poursuivi sa série de lancements réussis avec le détecteur de métaux portatif « Super Scanner® V » remanié et le détecteur de recherche au sol de récupération de preuves CSI Pro ™ pour les forces de l'ordre. Côté loisirs, les plus récentes innovations de Garrett ont donné naissance au Pro-Pointer qui, selon la société, est devenu le détecteur de métaux le plus vendu au monde.

Les détecteurs de métaux signés XP Deus

Les fondateurs de la marque XP Deus, le Français Alain Loubet et son frère, ont acheté leur premier détecteur de métaux pendant leur jeunesse. Ils deviendront par la suite des chasseurs de trésors émérites ! Un début classique pour un fabricant de détecteurs de métaux, finalement.

Environ 17 ans plus tard, XP Metal Detectors sort ses premiers détecteurs de métaux assemblés à la main, dans une maison de Loubet. Les bénéfices des premières ventes sont investis dans l'embauche des employés : la fratrie Loubet se donne les moyens de ses ambitions. Deux ans plus tard, un XP Adventis, premier détecteur de métaux de la marque, est lancé dans les magasins spécialisés. En cette période, avec sa profondeur de détection et sa capacité de discrimination es métaux, cette machine impressionne.

La même année, XP (le nom de la marque avant qu'elle ne devienne XP Deus) commence à vendre ses détecteurs de métaux à l'international, via ses premiers revendeurs européens. Le détecteur de métaux XP Deus, qui a donné son nom à la marque, a été mis sur le marché en 2009. Léger, rapide, sans fil et doté d'une belle capacité de discrimination des métaux, ce détecteur est toujours considéré comme l'un des best-sellers récurrents du marché.

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Wizza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :) Voir notre histoire