Le détecteur de métaux : l’allié des baroudeurs et des prospecteurs d’or !


Allié numéro un des baroudeurs, le détecteur de métaux tient une place à part dans le paysage des loisirs de plein air, en ce sens qu'il peut changer la vie d'un prospecteur du jour au lendemain, à la découverte d'une pépite d'or, d'une relique, d'une pièce de monnaie rare… Plus qu'un simple instrument de loisir que l'on stocke à la maison, le détecteur de métaux est la machine des rêves les plus fous.

Wizza vous propose un dossier complet sur cet instrument haut en couleur ! On passe en revue son mode de fonctionnement, son utilité, les critères qui guident le choix entre les différents modèles, le marché du détecteur de métaux ainsi que le grand comparatif Wizza des meilleurs modèles… sacré programme !

Qu'est-ce qu'un détecteur de métaux ?

Les mots « détecteur de métaux » évoquent des applications différentes selon le vécu et le domaine d'activité de chacun. Si certaines personnes penseront directement à ces passionnés qui passent les plages au peigne fin à la recherche de pièces de monnaie et autres objets de valeur, d'autres penseront aux instruments de sécurité que l'on retrouve dans les aéroports et les tribunaux. En réalité, toutes ces perceptions sont valables.

Les détecteurs de métaux installés dans les aéroports, les immeubles de bureaux, les écoles, les établissements gouvernementaux et les établissements pénitentiaires visent à prévenir toute introduction d'armes à feu dans les lieux. Mais c'est la conception du détecteur de métaux « instrument de loisir » qui nous intéresse ici. Le détecteur de métaux permet chaque jour à des millions de baroudeurs de profiter du plein air à la recherche de trésors cachés, depuis les pièces de monnaie jusqu'aux pépites d'or. En somme, le détecteur de métaux est un appareil qui émet un son d'une certaine tonalité lorsqu'il détecte la présence d'un métal dans le sol, à une profondeur plus ou moins importante, selon le modèle.

Le fonctionnement d'un détecteur de métaux est simple. Une fois l'appareil allumé, vous vous déplacez lentement sur la zone que vous souhaitez fouiller. Dans la plupart des cas, il s'agira de balayer la bobine (tête de recherche) d'avant en arrière sur le sol, devant vous. Lorsque vous la passez au-dessus d'un objet cible, un signal sonore se fait entendre. Des détecteurs de métaux plus avancés fournissent des affichages qui indiquent le type de métal détecté et la profondeur du sol où se trouve l'objet cible pour vous guider dans la fouille.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre articles introductif sur les détecteurs de métaux.

Comment choisit-on un détecteur de métaux ?

Le choix d'un bon détecteur de métaux répond à un certain nombre de critères objectifs, principalement en lien avec ses caractéristiques techniques et votre budget. Le premier critère à prendre compte reste la technologie embarquée dans le détecteur de métaux convoité, et que l'on choisira en fonction de notre budget et de l'utilisation que nous souhaitons en faire. On distingue généralement trois technologies de détection des métaux (pour le grand public) :

  • La détection à très basse fréquence (VLF) ;
  • La détection à fréquence de battement (BFO) ;
  • La détection à induction pulsée (PI).

L'induction pulsée est la technologie la plus avancée, permettant une bonne discrimination en fonction des types de métaux détectés, une sensibilité satisfaisante pour ne pas passer à côté d'objets métalliques précieux, un équilibrage au sol raisonnable pour ne pas devoir composer avec de nombreux faux signaux, etc. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre guide d'achat du détecteur de métaux avec un focus tous les critères d'achat à prendre en compte.

Le marché des détecteurs de métaux

Le marché des détecteurs de métaux est assez fermé, mettant aux prises une demi-douzaine de marques : Fishet, Garrett, Makro, Minelab, Teknetics, Tesoro, XP et Whites. Ces marques proposent principalement des détecteurs de métaux grand public embarquant les technologies de fréquence de battement (BFO) ou d'induction pulsée (PI).

Les prix pratiqués par les fabricants dépendent de plusieurs critères, comme la technologie utilisée, la durée de la garantie, la possibilité de paramétrer l'appareil manuellement, le coût de la R&D, les fonctionnalités prévues et la qualité de l'assemblage.

Selon nos observations, le prix d'un détecteur de métaux premier prix destiné au grand public se situe entre 120 et 400 €. Pour un modèle intermédiaire, toujours à destination des amateurs, il faudra compter entre 350 et 700 €. Pour un modèle haut de gamme, toujours pour les amateurs, on comptera entre 700 et 2 000 €, selon la technologie embarquée (BFO ou FI). Un détecteur de métaux haut de gamme pour des prospecteurs de niveau intermédiaire coûtera entre 2 000 et 4 000 €. Enfin, un détecteur de métaux professionnel coûtera facilement plus de 4 000 €. Plus de détails dans notre dossier sur les principales marques de détecteurs de métaux du marché.

Le grand comparatif Wizza des détecteurs de métaux

Parce qu'il repose sur des critères techniques pas forcément intuitifs pour le commun des mortels, le choix d'un bon détecteur de métaux peut s'avérer plus compliqué que prévu. Vous allez devoir parcourir une documentation dense, majoritairement anglophone et parfois hermétique pour bien maîtriser le sujet et éviter les mauvaises surprises.

Mais nous avons une alternative moins frustrante : faites confiance aux équipes Wizza qui ont testé des dizaines de modèles pour vous concocter deux comparatifs : un top des meilleurs détecteurs de métaux du marché, puis un top des meilleurs détecteurs premier prix, pour ceux qui souhaitent se familiariser avec la prospection des sols ! Pour aller plus loin, consultez notre grand comparatif des détecteurs de métaux.

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Wizza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :) Voir notre histoire