Le grand guide d’achat du destructeur de document


Publié par Franck Catégorie Destructeur de document 112 vues
Le grand guide d’achat du destructeur de document

Destructeur de documents, déchiqueteuse, destructeur de papier… quelle que soit son appellation, cette machine rendra de fiers services à ceux qui doivent réduire en morceaux des documents papier contenant des informations sensibles pour les rendre inutilisables et préserver ainsi leur confidentialité.

Norme DIN 66399, largeur des bandelettes de papier, format et mise en page des documents à détruire, niveau de sécurité « P »… comment choisir son destructeur de documents pour un maximum de sécurité sans se ruiner ? Le point dans ce guide d'achat signe Wizza.

#1 Le type de coupe du destructeur de documents

Sur ce critère en particulier, on recense deux types de destructeurs de papier : la déchiqueteuse à coupe droite et la déchiqueteuse à coupe croisée, la première étant moins sécurisée (et moins chère) que la seconde. Comme son nom l'indique, la coupe droite se contente de déchiqueter le papier en bandelettes verticales, dont la longueur est égale à celle du support à détruire. S'il offre un niveau de sécurité basique, le destructeur de papier à coupe droite se révèlera généralement suffisant pour un particulier, jouant principalement un rôle de dissuasion. Il protégera contre le vol d'identité et pourra détruire efficacement une carte de crédit, un CD et un microfilm.

Le destructeur de papier à coupe croisée embarque un bloc de coupe capable de déchiqueter le papier à la fois à l'horizontale et à la verticale. A la place des bandelettes, le destructeur de documents à coupe croisée aboutit à des petites particules de papier qui sont, pour le coup, inutilisables. Ce type de destructeur de document offre deux principaux avantages, qui justifient le prix plus élevé :

  • Vous bénéficiez d'un meilleur niveau de sécurité (niveau P6 et P7, selon les modèles) ;
  • Les « confettis » obtenus après la destruction prennent beaucoup moins de place dans la corbeille à papier que les bandelettes.

#2 Le type de document à détruire

Il y a des déchiqueteuses pour le papier, les cartes de crédit, le carton, les CD, etc. Si vous avez besoin de déchiqueter du papier, l'achat d'une machine qui déchiquette les cartes de crédit est évidemment une erreur. Par contre, vous ne pouvez pas insérer des cartes de crédit dans une déchiqueteuse qui a été spécifiquement conçue pour le papier.

Certains modèles dits « Powershred » peuvent quasiment tout déchiqueter (en restant dans le raisonnable), des trombones aux cartes de crédit en passant par le papier, les dossiers, les CD, etc. A moins d'avoir une idée très précise sur votre besoin, il est préférable d'opter pour une déchiqueteuse polyvalente.

#3 Le « panier » des fonctionnalités du destructeur de documents

Le choix de votre destructeur de documents doit répondre à votre besoin, bien entendu. Par exemple, si votre appareil est destiné à usage professionnel (ou à un usage particulier mais intensif), vous gagneriez à investir dans un destructeur de documents doté du « Super Potentiel Power System ». Cette appellation accompagne les appareils composés de chaînes et engrenages en acier traité pour une durée de vie de plus d'une quinzaine d'années. Toujours pour ce même besoin, optez préférentiellement pour un destructeur de documents doté d'un moteur « 24 », capable de fonctionner pendant 24 heures non stop sans surchauffe.

Pour une utilisation domestique, recherchez des destructeurs de document « Energy Smart », qui affichent une consommation énergétique quasi-nulle en mode veille. Recherchez également des appareils « Automatic Oiler ». Cette fonctionnalité désigne un dispositif de lubrification automatique intégré qui va vous épargner l'entretien de l'appareil. Autrement, il faudra de temps en temps appliquer de l'huile sur une feuille de papier et la lancer dans la machine pour la lubrifier.

#4 La capacité de votre destructeur de documents

Le destructeur de papier « grand public » typique peut déchiqueter jusqu'à 10 feuilles de papier en une seule prise. La plupart des déchiqueteuses de bureau ne dépassent pas 20 feuilles en simultané… car elles n'en ont pas besoin. On retrouve toutefois dans les entreprises de recyclage des déchiqueteuses industrielles qui peuvent détruire des milliers de feuilles en quelques minutes.

Encore une fois, la capacité dépend de vos besoins. Si vous déchiquetez fréquemment du papier, vous devriez choisir la déchiqueteuse ayant la plus grande capacité. Si vous avez une entreprise, vous devriez vous procurer un appareil qui peut déchiqueter la plus grande quantité de papier possible, car vous ne serez pas le seul à l'utiliser, sans oublier que les déchiqueteurs professionnels sont pensés pour supporter une utilisation fréquente.

Il y a de fortes chances que la capacité de la déchiqueteuse soit liée à la taille de la corbeille à papier. Plus la taille est grande, plus la corbeille est grande. Les broyeurs destinés à être utilisés dans les bureaux doivent avoir un grand réceptacle. Autrement, il faudra vider la corbeille toutes les demi-heures environ, dépendamment de la politique de sécurité de votre entreprise.

#5 Le niveau de sécurité du destructeur de document

En France et dans l'Union européenne, les destructeurs de documents sont régis par la norme DIN 66399 qui définit plusieurs classes et niveau de sécurité. Plus le niveau est élevé, plus la reconstitution du document à partir des déchets de la déchiqueteuse devient difficile, voire impossible. Pour les documents papier, le niveau de sécurité est ventilé en trois classes :

  • La Classe 1, qui désigne la protection « normale », suffisante pour éviter l'usurpation d'identité pour le particulier. Cette classe est constituée des niveaux P1 (bandelettes de moins de 12 mm), P2 (moins de 6 mm) et P3 (moins de 2 mm ou particules de moins de 320 mm²) ;
  • La Classe 2, qui désigne une protection élevée des documents confidentiels. Elle est constituée des niveaux P4 (particules de moins de 160 mm² et de largeur inférieure à6 mm) et P5 (particules de moins de 30 mm² et de largeur inférieure à 2 mm) ;
  • La Classe 3, qui désigne une protection très élevée, pour les documents top secret dont la divulgation menacerait l'intégrité et la sécurité des personnes. Elle est constituée des niveaux P6 (particules de moins de 10 mm² de largeur inférieure à 1 mm) et P7 (particules de moins de 5 mm² et de largeur inférieure à 1 mm).

#6 Le niveau de bruit produit par le destructeur de documents

La grande majorité des broyeurs de papier produisent un bruit inférieur à 60 décibels, soit la même intensité que la sonnerie d'un smartphone (volume standard). Les modèles et marques plus anciens sont généralement beaucoup plus bruyants que leurs homologues modernes. Le bruit va généralement de pair avec la capacité de la machine. Les appareils qui arborent l'étiquette « Decibel Rating » ou « Limitation de décibels » sont les moins bruyants. A vous de jouer !

A propos du rédacteur

Franck

Fondateur de Wizza, passioné par le monde du Web depuis 2010. Bordelais et fier de l'être, je passe mon temps à chercher les meilleurs produits pour vous :)