Les questions à se poser et les conseils pour bien choisir un tensiomètre


C’est fait, vous avez décidé d’acheter un tensiomètre personnel. Vous allez sans doute, comme beaucoup d’autres futurs acheteurs, vous retrouver devant une palette de modèles qui au lieu de vous éclairer dans votre choix vont plutôt faire naître des interrogations et des doutes qui vous feront encore plus hésiter.

Le plus important avant de vous lancer est de vous poser les bonnes questions. Pourquoi vous désirez acheter un tensiomètre numérique ? Est-ce sur les conseils de votre médecin, car vous présentez des prédispositions à l’hypertension artérielle ou vous souffrez déjà de cette pathologie ? Est-ce vous qui avez simplement décidé, à titre préventif, de surveiller votre tension artérielle ? Quelles sont les constantes que vous souhaitez contrôler ? À quel rythme ? Avez-vous besoin de communiquer les résultats à une tierce personne, votre médecin, votre cardiologue ?

Bref, nous allons vous accompagner dans cet achat et faire naître en vous les interrogations indispensables en prélude à celui-ci. Nous allons en profiter pour vous prodiguer aussi quelques conseils de nature à vous aiguiller parmi les multiples offres en la matière.

Les questions à se poser avant d’acheter un tensiomètre, nos conseils pour vous guider

La fréquence d’utilisation

Si votre achat est une demande de votre médecin, il vous aura, sans doute, dit pourquoi et ce qu’il attend du modèle que vous choisirez. En effet, si vous souffrez d’hypertension artérielle ou si vous présentez des prédispositions à devenir, à plus ou moins court terme, hypertendu, vous devrez, sans doute, choisir un modèle qui vous permettra d’effectuer des mesures en respectant la « règle de 3 ». Prendre 3 fois sa tension de manière consécutive chaque matin, 3 fois le soir avant de vous coucher et cela sur 3 jours. Certains modèles de tensiomètres offrent la possibilité d’automatiser ces prises en sélectionnant les 3 mesures les plus significatives et en calculant une moyenne.

Dans ce cas de figure, un modèle connecté peut aussi vous être d’une grande utilité, car il permet de transférer les données collectées directement au praticien qui vous suit via internet ou une application santé développée par le fabricant et adaptée à la majorité des Smartphones. Cette fonctionnalité est aussi très utile pour les personnes atteintes d’hypotension artérielle, une pathologie plus rare, certes, mais qui nécessite un suivi médical tout aussi efficient.

Si ce type de modèles retient votre attention, nous vous avons préparé une sélection des meilleurs tensiomètres connectés que nous avons testés pour vous.

Vous l’aurez deviné, dans la série des questions à se poser, celle de savoir ce que vous, ou votre médecin, attendez de votre tensiomètre est la plus importante. Tous permettent évidemment de relever les constantes de base comme les pressions systoliques, diastoliques et le rythme cardiaque. Si on vous a diagnostiqué une arythmie cardiaque, par exemple, sachez que de nombreux modèles le proposent, si vous souffrez de fibrillation auriculaire, votre choix sera déjà plus limité.

La fiabilité

La question de la fiabilité du modèle choisi est tout aussi importante. En effet, c’est sans doute le critère qui revient le plus souvent, car beaucoup d’informations plus ou moins vraies, mais aussi plus ou moins fausses circulent sur le sujet. L’opposition entre tensiomètres de poignet et tensiomètre de bas en est une belle illustration. Les premiers seraient moins fiables que les seconds. En fait, les tensiomètres de poignet sont surtout plus difficiles à positionner. Ce qui, effectivement, peut entrainer l’affichage de données erronées. De nombreux fabricants ont d’ailleurs développé des brassards incluant une technologie qui alerte l’utilisateur lors d’un mauvais positionnement.

La lisibilité des informations récoltées

Après la fiabilité, la lisibilité, et donc la bonne interprétation du résultat qui en découle, est tout aussi primordiale surtout si vous avez des difficultés à lire de près. Ici aussi, même pour les tensiomètres de poignet, les fabricants arrivent de mieux en mieux à combiner des écrans de plus en plus grands tout en respectant le souhait de nombreux utilisateurs d’avoir un tensiomètre que l’on peut emporter avec soi. D’autres ont fait le choix de déporter la lecture des constantes sur un appareil connecté, un Smartphone par exemple ou une tablette.

La simplicité d’utilisation

Que le tensiomètre soit simple à utiliser est aussi essentiel. Cette demande regroupe à la fois la facilité de positionnement, qui, comme nous l’avons vu, est une garantie importante de fiabilité des résultats obtenus, mais aussi la facilité de mise en route et d’utilisation. C’est vrai que certains modèles sont parfois complexes et demandent une vraie prise en mains pour en maîtriser toutes les fonctionnalités.

De plus, certains fabricants ne proposent pas de mode d’emploi assez clair (quelquefois même, uniquement en anglais) ou un appareil suffisamment intuitif. Il est donc important de se renseigner en amont sur la documentation mise à disposition et, si vous en avez la possibilité, d’aller voir l’appareil en magasin et de demander une démonstration. Parmi les modèles que nous avons testés pour rédiger ce dossier, il nous a semblé judicieux de vous présenter les meilleurs tensiomètres électroniques.

Le prix

C’est vrai que c’est un point essentiel. Difficile de savoir, en effet, si un tensiomètre d’entrée de gamme est aussi fiable qu’un tensiomètre ayant les mêmes caractéristiques techniques qu’un modèle plus cher. C’est cette question qui nous a poussés à tester et vous présenter les meilleurs tensiomètres pas cher dont les prix vont de 15€ à 35€.

Vous l’aurez compris, il est important de prendre son temps pour choisir le modèle de tensiomètre le mieux adapté à vos besoins et le plus facile à utiliser par vous. Nous avons toutefois tenu à réaliser un top des tensiomètres qui reflètent ce qui se fait de mieux, actuellement, en termes de fiabilité, de lisibilité, de simplicité d’utilisation le tout avec un excellent rapport qualité/prix. Bref, trois tensiomètres numériques auxquels vous pouvez accorder votre confiance.