Machine à glaçons : les critères pour bien la choisir


Comme nous l’avons abordé dans l’article de présentation des machines à glaçons, avant de choisir une machine en particulier, il est très important de bien définir quels sont vos besoins. Ce sont, en effet, ces derniers qui vont permettre de dimensionner la machine, la gamme qui correspondra le mieux, pour particulier ou professionnelle et bien évidemment son prix.

La machine à glaçon doit être, à la fois, pratique et esthétique. Cette dernière remarque peu sembler secondaire, mais en fonction de l’endroit où vous placerez votre machine à glaçons, votre cuisine ou votre salon par exemple, la prendre en considération pourra vous faire choisir un modèle plutôt qu’un autre.

Les meilleures ventes de machines à glaçons du moment !

# Aperçu Produit Evaluation Prix
1 TecTake Machine à glaçons Appareil de préparation de Glace - diverses Couleurs au Choix - (Noi...
34 Commentaires
114,90 €
2 Koenig KB12 - 2 tailles de glaçons, silencieuse, glaçons prêts en 13 min
54 Commentaires
428,01 € 279,00 €
3 Aicook Machine à Glaçons, Machine a Glace Acier Inoxydable avec Réservoir 2.2 L, 9 Glaçons Pa...
31 Commentaires
253,99 € 199,99 €
4 Machine a Glacons au Comptoir IKICH, Glace en 6 Min, 26 lbs/12 kg en 24 Hrs, Réservoir de 2L, 15...
43 Commentaires
119,99 €

Le choix du mode de réfrigération

Une machine à glaçons sert, avant tout, à réfrigérer de l’eau en un temps record, c’est à dire une dizaine de minutes environ. Pour remplir cette fonction première, deux types de technologie peuvent être utilisés. Un refroidissement par air ou un refroidissement par eau.

Les machines avec refroidissement par air présentent deux avantages. Elles sont faciles à installer et elles sont moins chères à l’achat et en production. L’inconvénient majeur, c’est qu’elles doivent être placées dans une pièce qui ne subit pas de variation de température trop importante.

Avec un système de refroidissement par eau, finies les problématiques de variation de température, par contre, il faudra donc prévoir une arrivée d’eau et une évacuation à proximité. De plus, contrairement au système par air, celle-ci peut se trouver dans un lieu plus réduit, même être encastrée.

La capacité de production des machines à glaçons

Un particulier a rarement besoin d’autant de glace en continu qu’un professionnel. Cependant, bien connaître la fréquence et les pics d’utilisation (surtout si vous avez l’habitude d’organiser des réceptions, par exemple) permet de bien dimensionner la machine. Ce serait dommage de sous-estimer le besoin et de se retrouver à devoir louer une machine pour combler le manque même ponctuel.

Heureusement, les fabricants précisent les capacités de production en 24 h. Ne pas oublier dans vos besoins en glaçons leur utilisation pour autre chose que de refroidir les verres ou remplir les seaux à champagne, en cuisine l’utilisation de la glace peut s’avérer importante, un plateau de fruits de mer, par exemple, peut nécessiter plusieurs kilos de glace pilée.

Capacité et dimension vont de pair

Une fois définis les besoins, il y a une constante à prendre aussi en considération : plus la machine à glaçons est petite moins sa capacité de production est grande et vice versa. Ce qui veut dire que va se poser la question de son emplacement, car plus la machine est imposante moins sa place sera idéale du moins il sera plus difficile de la poser sur le bar de la cuisine ou du salon par exemple. Si l’on y ajoute la problématique du système de refroidissement, le bon dimensionnement et le placement de la machine à glaçons méritent une place à part dans votre réflexion.

Une sélection d’options à ne pas mettre de côté

Les fabricants dans ce domaine comme beaucoup d’autres ne manquent pas d’imagination. On trouve désormais des machines à glaçons autonettoyantes ou équipées de filtres qui améliorent la qualité de l’eau tant au niveau de sa dureté que des micro-organismes qui pourraient coloniser votre appareil.

Certains proposent aussi des modèles qui combinent la production de glaçons, de glace pilée et d’eau fraîche. Certaines machines vous alertent en cas de manque d’eau, quand une production est prête, quand il n’y a plus de glace ou lancent automatiquement une production pour éviter le manque, etc.

Le choix des matériaux

Il existe deux types principaux de matériaux utilisés dans la conception de machines à glaçons, le plastique et l’inox. Ce dernier matériau est celui qui est le plus utilisé dans la fabrication des machines professionnelles, la raison principale en est une plus longue longévité, un entretien plus facile et l’absence de risque de goût que peut apporter le plastique. C’est donc un vrai plus qui se retrouve, par contre, sur le prix.

Il est à noter que certains fabricants proposent, ici aussi, des filtres sur leurs machines pour limiter cette incidence du plastique. De plus, l’entretien régulier, surtout du bac réceptacle limite aussi grandement cette incidence en termes d’arrière-goût.

Consommation d’eau et énergie

Comparer les indices de consommation d’eau et d’énergie peut aussi rentrer dans les critères de choix. Leur incidence est non seulement à évaluer en termes de coût d’utilisation, mais aussi, en termes d’impact écoresponsable.

Les questions que nous venons d’aborder vous permettent, désormais, de visualiser un peu mieux la machine qui répondra au mieux à vos besoins. Pour parfaire votre réflexion, un autre article aborde plus en détail certains critères déjà abordés ici et les complète avec d’autres, plus pointus.

Nous allons aborder, également, les machines à glaçons professionnelles. En effet, il nous est apparu opportun de vous les présenter, car les professionnels ayant bien avant les particuliers été confrontés à ce besoin de disposer de glace pour leur activité, leurs machines sont techniquement et pratiquement adaptées et bénéficient de caractéristiques et d’options qui se retrouvent aujourd’hui dans certains modèles présentés au grand public. La frontière d'ailleurs entre ces deux mondes devient de plus en plus mince.