Makita, les clés à choc « made in Japan »


Publié par Vincent Catégorie Clé à choc 52 vues
Makita, les clés à choc « made in Japan »

Fondée le 21 mars 1915 à Anjo, au Japon, Makita Corporation est un fabricant nippon d'outils électriques de bricolage et de jardinage qui exploite des usines au Japon, mais aussi en Chine, au Brésil, au Mexique, en Roumanie, au Royaume-Uni, en Allemagne, à Dubaï, en Thaïlande et aux Etats-Unis. La boite réalise un chiffre d'affaires annuel moyen de 2,9 milliards d'euros sur la décennie 2010, ce qui témoigne d'un succès soutenu de ses produits qui s'écoulent sur les 5 continents.

La gamme des clés à choc de la marque Makita brille par sa solidité, sa robustesse et des performances supérieures à la moyenne. Dans cet article, Wizza revient sur l'histoire de cette marque qui s'impose comme un fleuron de l'industrie japonaise depuis plus d'un siècle.

Qui est Makita Corporation ?

Bien qu'il ait vu le jour en 1915, l'entreprise Makita Corporation ne « percera » sur le marché qu'en 1958 avec un changement d'activité. Durant la première moitié du 20e siècle, Makita était spécialisée dans la vente et la réparation des moteurs électriques, un segment très concurrentiel qui ne lui permet pas de dégager des bénéfices substantiels. En 1958, les actionnaires décident à l'occasion d'une Assemblée Générale Extraordinaire de se spécialiser dans la conception, la production et la distribution de raboteuses électriques portables, en exploitant des brevets déposés par des ingénieurs de la marque.

Au cours du demi-siècle qui a suivi, Makita s'est progressivement imposée en référence sur cette niche, avant de lancer une politique de diversification, toujours autour des outils électriques et portables, dans une logique d'économies d'échelle et de mutualisation des outils de production. Aujourd'hui, Makita propose une large gamme d'outils électriques, depuis les raboteuses, produit historique de la marque, jusqu'aux clés à choc sans fil en passant par les meuleuses d'angle, les scies, les cisailles à métaux, les tournevis à batterie, les fraiseuses, les tondeuses à gazon, les nettoyeurs haute pression, les lasers rotatifs mais aussi des groupes électrogènes, des tondeuses à gazon thermique, etc.

En somme, l'histoire de Makita Corporation est celle d'une interaction étroite avec les besoins du marché nippon puis mondial, en parallèle à l'évolution des outils électriques et à l'émergence de la cible des particuliers qui affichent un profil de bricoleur averti.

Les 50 premières années de la vie de Makita Corporation

Makita Corporation voit donc le jour en 1915 sous le nom de Makita Electric Works (entreprise individuelle) à Nagoya, du côté d'Aichi, au Japon. L'affaire commence avec la vente et la réparation de matériel d'éclairage, de moteurs électriques et de transformateurs. Makita décroche en 1935 un contrat fournisseur pour exporter des générateurs et des moteurs électriques vers l'Union Soviétique. En 1938, la forme de l'entreprise change pour accueillir des investisseurs. Pour éviter les raids aériens conséquents à la Seconde Guerre Mondiale, l'entreprise déménage ses quartiers généraux au siège social actuel de Sumiyosho Cho, du côté de la ville d'Anjo.

C'est en, 1958 que l'entreprise dope véritablement son volume d'affaires avec la conception et la production des raboteuses électriques portables, un produit très demandé dans l'archipel. Un an plus tard, et forte du succès de ses raboteuses électriques, Makita devient un fabricant spécialisé dans les outils électriques portables. Un nouveau contrat d'exportation permet à l'entreprise japonaise d'envoyer quelque 1 300 raboteuses électriques portables en Australie. Pour se donner les moyens de ses ambitions, l'entreprise s'offre une usine géante en 1960, avant d'entrer en bourse deux ans plus tard pour se financer.

Pour son 50e anniversaire, l'entreprise paie sa dernière dette et devient autosuffisante, fait rare dans l'industrie nippone. L'année 1969 marquera le lancement d'un nouveau produit phare qui permettra à la marque d'investir le marche européen : la perceuse à batterie 6500 D, premier outil électrique rechargeable !

Makita Corporation depuis les années 1980

L'entreprise aborde cette nouvelle décennie par le lancement de deux nouveaux best-sellers : le cloueur pneumatique AN5000 et le compresseur d'air AC 6001. Dans la foulée, les filiales brésilienne et autrichienne voient le jour. Des certificats de dépôts européens (EDR) sont émis en 1982 et l'entreprise entre dans la bourse du Luxembourg, toujours à la recherche de nouveaux moyens de financer sa croissance fulgurante.

En 1983, Makita s'installe à Singapour et lance la production de ses outils électriques au Canada, bénéficiant d'incitations fiscales de la part du gouvernement fédéral. Un an plus tard, Makita s'implante aux Etats-Unis par le biais de la Makita Corporation of America. La production d'outils électriques aux Etats-Unis démarre dans la foulée. En 1987, un différend économique entre les Etats-Unis et le Japon réduit drastiquement les débouchés de l'entreprise au Pays de l'Oncle Sam avec l'entrée en vigueur de nouveaux taux au niveau de la douane américaine. La fin des années 1980 est marquée par l'implantation de Makita à Taiwan, en Espagne puis au Royaume-Uni pour la production des scies circulaires, des meuleuses et des perceuses électriques.

L'entreprise acquiert le fabricant allemand de scies à chaine Sachs Dolmar, marquant un tournant dans la politique de croissance du fabricant nippon. L'action anti-dumping intentée contre Makita par le gouvernement américain n'empêche pas la marque de poursuivre son développement, avec de nouvelles implantations tout au long de la décennie : Hong Kong, Nouvelle-Zélande, Chine, Pologne, Mexique, République Tchèque, Hongrie, Emirats Arabes Unis, Argentine, Chili, Grèce, Suisse, Finlande, Russie, Slovaquie, Bulgarie, Inde, Colombie et Maroc, pays qui accueille la Sarl Makita Africa.

L'entreprise célèbre son 100e anniversaire en 2015 avec des éditions limitées de ses produits phares et des expositions historiques avec des démonstrations de ses premières raboteuses électriques. Les clés à choc Makita rencontrent un franc succès pour leur portabilité, leur puissance et leur autonomie. Des modèles comme la clé à choc DTW190Z, la boulonneuse à choc DTW285Z ou encore la visseuse à choc DTD152Z sont des best-sellers sur ce segment.

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.