Comment fonctionne la clé à choc ?


Publié par Vincent Catégorie Clé à choc 25 vues
Comment fonctionne la clé à choc ?

La clé à choc est l'outil vers lequel vous allez vous tourner lorsqu'aucune autre clé ne fonctionne. Parfois, l'écrou est simplement trop serré. Dans d'autres cas, il est grippé, oxydé ou rouillé. La tête de la vis peut également être tellement endommagée qu'aucun outil manuel n'arrive à la saisir pour la serrer ou la desserrer.

La clé à choc vous permet d'apporter une force et une adhérence supplémentaires à un boulon difficile à tourner. Utilisée correctement, elle viendra à bout dr tout les écrous, aussi serrés soient-ils, pour peu que vous utilisez un peu d'huile de coude. Mais comment fonctionne la visseuse ou clé à choc ?

Stocker l'énergie puis la libérer en plusieurs impacts

Encore appelée visseuse ou déboulonneuse, la clé à choc est dotée d'un moteur électrique ou pneumatique qui applique un mouvement de torsion brusque et intense à l'écrou récalcitrant, généralement par brèves impulsions (toutes les cinq secondes environ). Ce sont ces brèves et fortes rafales de force continues qui arrivent à tordre l'attache, provoquant un certain mouvement (desserrage ou serrage). En effet, la clé à chocs peut être utilisée aussi bien pour « monter » que pour « démonter » des projets.

En somme, pour fonctionner correctement et efficacement, la clé à choc pneumatique va suivre deux étapes très simples :

  • Stocker l'énergie dans une masse rotative lourde ;
  • Libérer l'énergie en petits impacts.

Lorsque vous appuyez sur la gâchette, le moteur de votre clé à choc commence à faire tourner un bloc relativement lourd, en fonction du modèle en votre disposition. Un ressort de tension se comprime lorsque le bloc tourne jusqu'à un certain point. A ce stade, l'énergie est stockée. Ensuite, dès qu'il tourne plus loin que le point limite spécifié, le ressort relâche la pression de tension d'un seul coup, brusque et soudain. Cela se produit sous la forme de petits impacts à chaque cycle contre l'arbre d'entraînement de votre clé à choc.

Ainsi, la clé à choc ne tourne pas seulement dans un mouvement circulaire, mais elle exerce également une action de martelage sur les écrous ou les boulons deux fois par cycle de rotation. C'est pour cette raison qu'elle arrive à travailler des écrous, des vis et des boulons grippés, récalcitrants, rouillés et oxydés.

La source d'énergie des clés à chocs à air provient d'un compresseur. Il est intéressant de noter que les clés à chocs à air comprimé offrent un excellent « coup de poing » et une grande puissance pour les projets de bricolage. Elles sont capables de fournir le couple le plus élevé et sont de qualité professionnelle, légères et plus faciles à utiliser que les autres modèles. Il faut simplement disposer d'un compresseur d'air de bon volume pour ne pas travailler en sous-dimensionnement. N'hésitez pas à consulter notre guide de choix du compresseur d'air pour votre clé à choc.

Quelles sont les différentes composantes qui assurent le fonctionnement de la clé à choc ?

À l'intérieur du boîtier et du couvercle arrière, vous avez l'arbre d'entraînement ou l'enclume, une broche, un marteau et une cage de marteau, un rotor et une lame dans le cylindre du rotor. Vous disposez également d'un système de commande de marche avant ou arrière pour indiquer à l'outil où tourner, afin de serrer ou desserrer le boulon, l'écrou ou la vis.

Lorsque vous fixez le tuyau à son adaptateur (situé sous la poignée) et que vous faites passer le flux d'air comprimé, celui-ci est forcé à travers un trou. Pour votre information, il y a en réalité deux trous à l'intérieur de la base de la clé à choc. Le contrôleur décide dans quels trous l'air doit passer. Cela dépend du choix de la position, en marche arrière ou en marche avant. Cependant, l'air comprimé passe par l'un des deux trous dans le système jusqu'à sa plaque arrière. Cette plaque canalise simplement tout l'air dans le cylindre. Comme les pales du rotor se trouvent librement à l'intérieur du cylindre, le flux d'air les pousse pour déplacer le rotateur dans un mouvement circulaire.

Le rotor est ensuite relié à un marteau et à la fente de l'enclume à l'aide d'autres composants mécaniques. Ainsi, lorsque vous mettez de l'air sous pression dans la clé à choc, l'enclume commence à tourner. La cage du marteau entoure le marteau et, grâce à un système de goupille, il tourne et s'enfonce. L'enclume comporte une rainure, et chaque fois que le marteau l'atteint, un claquement se produit au niveau de l'enclume. Tout cela se produit en association avec le marteau, la cage du marteau et le rotor. Pour ce que processus se répète sans blocage, la clé à choc doit être bien lubrifiée.

En somme, on pourra résumer le mode opératoire des clés à choc de cette façon.

Forcer le flux d'air

Le flux d'air est alimenté dans l'adaptateur. Il y a deux trous dans la base. L'air est forcé à l'intérieur par l'un des trous. La position des deux trous peut être trouvée grâce au bouton de commande avant ou arrière de l'outil.

La rotation du rotor

Le flux d'air passe par un trou situé à l'arrière du système. Ensuite, la plaque arrière dirige l'air de manière à ce qu'il puisse toucher les pales du rotor à travers le cylindre du rotor. Ensuite, il commence à faire tourner le rotor principal. L'ensemble du processus fournit une pression modérée à toutes les pales du rotor. Cela facilite la rotation du rotor principal.

Le marteau

Le bord du cylindre du rotor est muni d'une cannelure qui pousse la cage du marteau et le marteau à tourner avec l'ensemble du rotor. Le marteau rotatif permet de visser/dévisser n'importe quel écrou ou boulon. La poignée, en se déplaçant vers l'arrière et vers l'avant, active le marteau dans un mouvement à deux dimensions.

Clé à choc Définition Fonctionnement

A propos du rédacteur

Vincent

Bordelais de 27 ans et touche à tout, je passe mon temps à rédiger des articles sur mes trois passions : la santé, le jardin et le bricolage.