Tout savoir sur les babyphones


C'est un incontournable des listes de naissance. Le babyphone, encore appelé écoute-bébé ou moniteur bébé, permet aux parents de surveiller leur nourrisson à distance, via un flux audio et/ou vidéo en fonction des modèles.

Si les premiers babyphones permettaient à peine de capter le son dans la pièce d'à côté, les modèles les plus récents permettent de garder un œil sur bébé à une cinquantaine de mètres de distance dans la maison, voire de s'affranchir complètement des contraintes de portée via une connexion internet (surveiller bébé depuis votre bureau, par exemple). C'est donc un appareil omniprésent dans le quotidien des parents, car même si leur petit bout de chou dort dans la même pièce, il va forcément se retrouver seul lorsque papa et maman doivent vaquer à leurs occupations.

Un babyphone vous permettra de surveiller votre enfant en faisant la cuisine, en bricolant dans le garage, en faisant du jardinage, etc. Il y une quinzaine d'années, le marché des babyphones en France était dominé par les incontournables signés Motorola et Philips Avent. Aujourd'hui, les parents ont l'embarras du choix avec des babyphones audio analogiques, des moniteurs vidéo capables de se connecter à internet, des appareils équipés d'un système de détection des mouvements, etc.

Comment choisir le bon babyphone ? Faut-il opter pour un moniteur audio ou un babyphone vidéo ? Quelles sont les meilleures marques de babyphone ?

Le babyphone vidéo à la rescousse des parents les plus inquiets

Le marché des babyphones a gagné en verticalité : on retrouve, en entrée de gamme, des écoute-bébé audio analogiques dotés d'une simple alarme sonore, qui se contentent d'envoyer les sons captés dans la chambre de bébé vers un moniteur de contrôle sans aucun travail de filtrage. Ils diffusent un flux audio en continu, sans différencier les pleurs des autres bruits de l'environnement (une voiture qui passe dans la rue, le souffle du chauffage, une porte qui claque, etc.). Naturellement, ces appareils sont destinés aux parents qui n'ont qu'un besoin basique et limité dans le temps car leurs inconvénients sont nombreux : il faut constamment tendre l'oreille car les sons ne sont pas filtrés. Il faut également garder le moniteur de contrôle et le capteur placé dans la chambre de bébé sous-secteur, car la diffusion en continu sollicite la batterie en permanence, ce qui réduit drastiquement l'autonomie et augmente la consommation d'énergie. Enfin, les babyphones audio analogiques de base ne proposent aucune fonctionnalité supplémentaire (veilleuse, berceuses préenregistrées que l'on peut lancer à distance, vidéo, activation à la voix, etc.). Leur seul avantage reste le prix de vente, souvent inférieur à 20 €.

De plus en plus de parents délaissent les babyphones d'entrée de gamme pour s'orienter plutôt vers le milieu ou le haut de gamme, dans la mesure où l'écoute-bébé est un produit durable que l'on peut réutiliser si bébé venait à avoir un petit frère ou une petite sœur, ou revendre sur le marché d'occasion. Le nec plus ultra reste le babyphone vidéo, qui aoute l'image au son, voire au mouvement sur certains modèles dotés d'un dispositif de détection qui vous alerte en urgence lorsque bébé a des problèmes de respiration, par exemple.

Ces petits bijoux de technologie ont un coût. Il faut en effet compter entre 85 € et 400 € pour s'offrir un babyphone vidéo doté d'une bonne portée de transmission avec une caméra à infrarouge et la fonction « talkie-walkie » pour parler à bébé à distance. Le haut de gamme compte des babyphones vidéo capables de se connecter au Wifi, à la 3G et à la 4G, qui diffusent l'audio et la vidéo directement sur votre smartphone, votre tablette, votre ordinateur portable ou tout autre terminal mobile.

Une application centrale permet dans ce cas de piloter le capteur placé dans la chambre de bébé et de partager le flux avec d'autres utilisateurs (votre conjoint ou votre baby-sitter, par exemple).

Les critères décisifs à prendre en compte pour acheter le bon babyphone

Face à l'embarras du choix, les parents qui débutent dans le matériel de puériculture se demandent quel babyphone choisir. Une question légitime quand on sait que les caractéristiques techniques des différents babyphones sont parfois compliquées à comprendre, et les fabricants n'arrangent pas les choses en usant de certaines techniques pour contourner les limites de leurs équipements. Le point de la portée de transmission illustre très bien ce problème. En effet, vous allez systématiquement retrouver sur les fiches produits, les boitiers et les autres supports publicitaires la mention d'une portée théorique que vous ne pourrez jamais reproduire chez vous. Les tests effectués par les fabricants se déroulent en champ libre, sans aucun obstacle entre l'unité bébé et le moniteur de contrôle. Résultat : la portée de transmission annoncée est souvent 5 fois inférieure à la portée réelle que vous retrouverez dans un appartement ou une maison, à fortiori lorsque votre habitation compte des murs particulièrement épais. Voici un point rapide sur les principaux critères d'achat d'un babyphone :

Votre besoin réel : si vous habitez un petit appartement, vous n'avez besoin pas besoin d'un babyphone à longue portée, et encore moins d'un babyphone vidéo car vous pourrez vous déplacer à la chambre de bébé dès la détection d'un bruit via votre moniteur. Optez donc un babyphone audio qui dispose d'un système de signalisation visuelle pour détecter un son visuellement, si vous vous trouvez dans une pièce bruyante par exemple ;

Bébé ne trouve le sommeil que s'il entend votre voix ? Faites le choix d'un babyphone doté de la fonction talkie-walkie (parfois appelée « parler à bébé » ou « communication bidirectionnelle ») pour lui faire entendre votre voix sans avoir à vous déplacer, notamment la nuit s'il venait à se réveiller ;

Bébé a peur dans l'obscurité : optez pour un babyphone dont le capteur intègre une veilleuse que l'on peut déclencher à distance, via le moniteur de contrôle ;

Bébé a besoin d'un peu de musique pour dormir : optez dans ce cas pour un babyphone qui dispose de berceuses préenregistrées à volume réglable, que vous pourrez alors déclencher à distance, au besoin ;

La question de la sécurité est centrale. Quel que soit votre besoin, optez pour un babyphone doté d'un système de chiffrage et de cryptage des données pour éviter que la transmission audio ou vidéo ne soit également captée par un voisin disposant d'un babyphone ou d'un appareil électronique similaire.

Les grandes marques de babyphone

Le marché des babyphones est devenu très concurrentiel depuis la fin des années 2000. Les marques qui se partagent les parts de marché ne dépassent pas une dizaine. Alors que les babyphones tendent à s'uniformiser, avec les mêmes fonctionnalités, les mêmes portées maximales de transmission, les mêmes technologies de sécurité et parfois les mêmes prix, certains fabricants tentent de se différencier en proposant des innovations destinées à améliorer l'expérience des parents.

C'est par exemple le cas d'Angelcare qui propose un détecteur des mouvements respiratoires pour épauler les parents qui doivent surveiller un bébé avec des difficultés respiratoires.

Philips, via sa marque Avent, propose dans certains modèles une fonctionnalité de projection d'étoiles lumineuses au plafond pour divertir bébé et l'aider à s'endormir.

De son côté, Babymoov, fabricant français qui s'est installé en 2017 sur le fauteuil de leader des ventes de babyphones en France, propose des babyphones à longue portée à des prix très compétitifs (environ 1 400 mètres en champ libre, soit 4 fois plus que la moyenne de la concurrence).

L'offre en babyphones est complétée par Motorola, qui se contente de babyphones fiables sans forcément innover, Samsung qui se contente également de s'aligner sur la concurrence malgré quelques bonnes surprises dans les dernières sorties, puis Tomy, fabricant japonais qui propose des babyphones basiques à petit prix.

Enfin, quelques fabricants grattent quelques parts de marché en misant essentiellement sur la force de vente (Tigex), le prix (Vtech) et la proximité avec la communauté des parents (Badabulle).

Pour vous aider à faire votre choix dans l'offre des grandes marques de babyphones, nous avons réalisé des tests pointus et objectifs des modèles les plus connus. On a passé en revue tous les critères techniques nécessaires à une surveillance efficace : la portée maximale de transmission, la sécurité des données, l'autonomie de la batterie, la mobilité du moniteur de contrôle, les dispositifs d'alerte (batterie faible ou perte de signal entre les deux unités de l'écoute-bébé), la qualité de la caméra et de la vision nocturne à infrarouge, la sensibilité du micro, les fonctionnalités gadgets, la clarté du manuel d'utilisation, la fiabilité, le design et l'ergonomie et bien sûr le rapport qualité-prix.

A propos du rédacteur

Camille

Curieuse de nature, je parcours le web à la recherche de produits intéressants afin d'en faire profiter la communauté Wizza. Je suis spécialisée dans l'univers de la cuisine, de la beauté et des enfants. Voir notre histoire